Circulation routière

L’Arabie Saoudite est l’un des pays les plus dangereux au monde en la matière. Malgré un réseau routier moderne, en bon état et bien équipé, le non-respect du code de la route et le comportement irresponsable des conducteurs font de la conduite, en ville comme ailleurs, un péril permanent et croissant.

Selon le ministère saoudien de l’Intérieur, en 1432, année hégirienne allant du 7 décembre 2010 au 25 novembre 2011, on a enregistré 544.179 accidents de la circulation ayant causé 7.153 morts et plus de 39.000 blessés, soit un mort pour 2.555 habitants, contre un pour 15.000 habitants en France. Les routes sont donc près de six fois plus dangereuses qu’en France.

Sur une période de trente ans allant de 1971 à 2011, 8,2 millions d’accidents de la route ont causé 149.000 morts et un million de blessés en Arabie saoudite. Plus de 30% des lits d’hôpitaux sont actuellement occupés par des accidentés de la route. 20 personnes perdent la vie chaque jour sur les routes saoudiennes.

Le consulat général de France à Djeddah conseille donc aux nouveaux arrivants dans le pays de prendre la mesure des dangers de la conduite en Arabie saoudite avant de commencer à conduire. Même les automobilistes confirmés ou ayant expérimenté d’autres pays où la circulation est hiératique ne devraient pas prendre le volant avant une période d’adaptation.

Dernière modification : 02/06/2013

Haut de page