Commémoration des 175 ans du Consulat de France à Djeddah

JPEG

Le 11 novembre 1839, un consulat français ouvrait ses portes dans une ville alors quasiment inconnue des Européens. Le consulat général de France à Djeddah a organisé du 9 au 13 novembre 2014 une série de manifestations commémorant le 175ème anniversaire de son ouverture. Ces manifestations visent à sortir de l’ombre les liens passés entre l’Arabie saoudite et la France pour mieux bâtir le futur. Point d’amitié véritable sans compréhension mutuelle !

Nous avons célébré l’amitié franco-saoudienne en cinq soirées commémoratives.

L’historien Luc Chantre a prononcé le 9 novembre une conférence en français sur l’histoire du pèlerinage français à La Mecque depuis 1830. Le lendemain, le gala d’ouverture a vu la projection d’un film sur la présence française à Djeddah, réalisé pour l’occasion, puis une représentation de danses du patrimoine hedjazien, avec la troupe al-Bahhara, dirigée par Faysal al-Labban, suivie d’un défilé de costumes du Hedjaz du couturier Siraj Sanad. Le 10 novembre a été projeté un film documentaire tourné au Hedjaz en 1917 par deux réalisateurs français. Il s’agit du premier film jamais tourné en Arabie. Nous l’avons exhumé de fonds d’archives français et il n’a jamais été présenté au public. Il sera suivi le même jour d’une conférence en arabe du consul général de France, Louis Blin, sur La vision française de l’histoire de la péninsule Arabique.

Le 12 novembre, une exposition de photos françaises prises dans diverses parties du Hedjaz, de 1895 à 1918, est inaugurée.

Ces cinq jours de fête illustrent aussi diverses facettes du patrimoine artistique et gastronomique du Hedjaz. Ils s’e sont achevés sur un grand concert des chanteurs Mohammed Hachem et Mohammed Abdou, le jeudi 13 novembre 2014. Ce soir-là, « l’artiste des Arabes » était aussi celui des Français !

De la fondation du consulat de France à Djeddah aux étroites relations franco-saoudiennes actuelles, en passant par la fraternité d’armes franco-arabe de la Mission militaire française au Hedjaz pendant la première guerre mondiale, on est en droit d’évoquer sinon une histoire commune, du moins un patrimoine historique partagé. Ce patrimoine est fondateur d’un lien entre les hommes certes ténu, mais ancien. Saoudiens et Français n’en ont guère conscience, mais ce lien suffit pour enraciner leurs rapports mutuels dans un terreau humain authentique.


Documents annexes :

- Brochure : "175 ans de vie commune !"
- Discours du Consul Général de France à Djeddah lors de la soirée d’inauguration le 10 novembre
- Texte de la conférence en arabe du Consul Général sur "La vision française de l’histoire de la péninsule Arabique"
- Film documentaire réalisé pour l’occasion sur la présence française à Djeddah

Dernière modification : 25/01/2015

Haut de page